Aller au contenu.Aller à la navigation


Suivant: La publication des résultats Plus haut: La vie d'une société Précédent: Musée et Jardin botanique

S'instruire mutuellement

En 1790 les sciences naturelles et expérimentales ne sont encore enseignées nulle part à Genève. La SPHN se donne donc comme objectif l'instruction mutuelle de ses membres. Témoignage du secrétaire Vaucher:

Les réunions avaient d'abord lieu tous les mois, successivement chez les différents membres. C'était à proprement parler des assemblées d'amis qui, après s'être entretenus familièrement sur divers objets, entraient en séance pour entendre le Mémoire de la personne chez laquelle ils étaient reçus, et qui était toujours le Président temporaire. On faisait ensuite, sur le mémoire qu'on avait entendu, les remarques qu'on jugeait convenables. On passait enfin aux observations particulières que communiquaient les différents membres, et l'on se séparait avec le désir de se revoir et le sentiment qu'on avait acquis de nouvelles connaissances sur des objets intéressants.

La présentation d'un mémoire est donc suivie d'un tour d'observations ou de remarques, qui poussent parfois l'auteur de la communication à des remaniements ou à des corrections. Accessoirement, une présentation en séance permet de dater une découverte, ce qui peut se révéler utile en cas de querelle de priorité.



Jean-Bernard ROUX
Collège de Saussure
Messages à: Jean-Bernard Roux