Aller au contenu.Aller à la navigation


Suivant: Décrire le territoire genevois Plus haut: La science genevoise Précédent: Savants du début du

La vie d'une société savante à l'aube du XIXe siècle

Dans l'esprit de ses fondateurs, la Société de physique et d'histoire naturelle était un véritable syndicat pour la promotion des activités scientifiques. Elle devait faciliter la description du territoire genevois aussi bien que la collaboration avec les savants européens.

Il y a deux siècles, la science était une activité intellectuelle presque marginale, une sorte de loisir réservé à des gens fortunés. Mais les prémices d'une véritable révolution scientifique commençaient à se faire sentir, qui allaient bouleverser les objectifs et les conditions de la recherche. En attendant la mise en place d'institutions dignes de ce nom, on créa un peu partout des sociétés savantes, afin de répondre à ces besoins nouveaux. Ainsi est née la <<Société d'Histoire naturelle>> de Genève, devenue après quelques années la Société de Physique et d'Histoire naturelle (SPHN). Voici un aperçu de ses fonctions, telle qu'elle les remplissait dans les années 1790-1820.

A partir des années 1740, Genève et la Suisse ont connu un véritable engouement pour les sciences naturelles, qui s'inscrit lui-même dans le cadre d'une redécouverte de la nature. La multiplication des récits de voyages, des itinéraires et des estampes traduit le développement de ce sentiment nouveau, qui prend aussi les aspects d'une découverte scientifique de la faune, de la flore et de la montagne. L'exploration des Alpes, menée entre autres par les Genevois Jallabert, Deluc, Bourrit, Gosse et Pictet, culmine symboliquement avec l'ascension de Horace-Bénédict de Saussure au Mont-Blanc (1787). Cet exploit aura un grand retentissement dans le monde littéraire: les premiers voyageurs étrangers, en majorité britanniques, qui affluent vers Genève et Chamonix, vont aussitôt se transformer en <<alpinistes>>...





Jean-Bernard ROUX
Collège de Saussure
Messages à: Jean-Bernard Roux